Accord mets-vins


Printemps

La galette aux pommes de terre (il en existe plus de 100 recettes) sera le compagnon parfait des vins blancs à l'apéritif.

Le Pâté de Pâques (tourte à base de chair à saucisse et veau surmontée d'un œuf), véritable institution berrichonne, accompagné d'un vin blanc fera une entrée remarquée.

C'est également l'époque du veau dont la chair se marie très bien avec les rouges de la région. On pourra même essayer certains vins blancs (de trois ans) avec une préparation en sauce blanche.

L'agneau s'accordera, lui, de fort belle façon avec les vins rouges de Châteaumeillant et des Coteaux du Giennois.
De la Brenne, pays aux mille Etangs, à la Loire, le Centre-Loire est un pays de poissons. Le Sandre au beurre blanc ou le brochet sauce crème n'attendent que les vins blancs pour s'épanouir.

Une matelote de carpe au vin rouge montrera que les vins rouges du Centre-Loire savent s'épanouir avec le poisson.
Les volailles fermières, cuisinées au curry, offriront une place de choix aux vins rosés.

Enfin le printemps est la période où les fromages de chèvre de la région prennent toute leur force. Du Chavignol au Pouligny-St-Pierre, du Valençay au Selles-sur-Cher en passant par le Ste-Maure de Touraine, tous ces fromages, en fonction de leur affinage peuvent fournir un superbe plateau. Les vins blancs de la région permettent alors de sublimes accords.


Eté

Une salade au Chavignol chaud (assaisonné au citron), accompagnée d'un vin blanc, permettra de débuter les repas d'été de la plus agréable façon.

L'été, c'est l'époque des grillades de viandes ou de poissons. Les caractères des vins rouges et blancs de la région en font les vins idéaux pour les repas ensoleillés, sans oublier les vins rosés qui apporteront leurs notes épicées aux préparations exotiques (Poulet à l'ananas, riz thaï).

En dessert, un Poirat (tourte à la poire) ou un Chanciau aux pommes de St-Martin, mariés à un rosé de Reuilly (issu du pinot gris) égayeront le palais pour le reste de la journée.


Automne

A l'approche des premiers frimas, le pâté de pommes de terre permet de débuter un repas sous les meilleures auspices, surtout s'il est accompagné d'un vin blanc.

Saison de gibier, l'automne permet aux vins rouges plus évolués de donner toute leur mesure avec des gibiers à plumes ou en compagnie de terrine de lièvre.

Pour finir le repas, une Tarte Tatin de la Sologne toute proche et un vin rosé pour se préparer à de grandes balades dans les vignes.


Hiver

L'hiver est la période des fêtes avec le retour des fruits de mer et des crustacés.

Huîtres et fruits de mer aimeront se marier avec des vins blancs dans leur prime jeunesse. Pour des huîtres chaudes on préférera un vin blanc plus évolué (un à deux ans).

Les crustacés (crabe, homard) réclament, pour leur part, des vins blancs plus complexes (année riche ou vieilles vignes) comme un Pouilly-Fumé.

En entrée, des œufs à la couille d'âne (œufs en meurette) s'accorderont avec les rouges d'assemblage (Châteaumeillant et Coteaux du Giennois).

Un consommé de lentilles ou une tête de veau, spécialités régionales également, préféreront les vins blancs.

Côté viande, c'est l'époque où on peut se régaler avec un coq en barbouille ou une queue de Bœuf aux Lentilles vertes du Berry où l'élégance des rouges de Sancerre, Menetou-Salon ou Reuilly trouvera toute sa place.

Et enfin, on peut s'étonner du mariage avec le foie gras et les vins blancs de notre région. On préférera des vins d'année généreuse et ayant un peu d'âge.